HAKU

(Document Encoding : Western (Latin1))
Renouvel le 18 aot 1997




 
 Matuo Bash (1644-1694) 

Dans le vieil tang
Une grenouille saute
Un ploc dans l'eau
 
 ( C'est le haku le plus clbre au Japon.
 Fu-ru-i-k-ya  ka-wa-zu-to-bi-ko-mu  mi-zu-no-o-to.
 5-7-5, soit 17 syllabes.
 En japonais on crit le haku sur une ligne.
 Mot-cl concernant la saison : 
 kawazu  (grenouille) - ici le printemps ! )

Sur une branche morte
Un corbeau s'est pos
Soir d'automne

Herbes d't !
Des traces des rves 
Des guerriers y flottent

Le silence !
Pntrent dans le rocher
Les voix des cigales

Mer houleuse !
La voie lacte
Se dverse vers Sado 
 (L'le de Sado tait connue  l'poque comme un lieu d'exil)

Rien ne nous dit
Qu'elles vont mourir
Les voix des cigales

Le printemps s'en va !
Je le regrette
Avec mes amis de Oumi 
 (A cette poque-l, Bash sjournait dans la province de Oumi, aujoud'hui le dpartement de Shiga)

Tomb malade en voyage
Mes rves errent
Sur des plaines dnudes


 Tan Tagui  (1709-1771)  

Premier amour
Prs de la lanterne
Le tte--tte


 Yosa Buson  (1716-1783)  

Champs de colza en fleur !
Lune au levant
Soleil au couchant

Mer au printemps !
Tout le long du jour
Vagues monotones et reposantes

Sur la cloche du temple
S'est pos un papillon
Qui dort tranquille

Mlancolie
Je suis mont sur la colline
Ronciers en fleurs

Quelle joie
De traverser  gu la rivire en t
Sandales en mains


 Takahama Kyoshi  (1874-1959)  

Le serpent s'esquiva
Mais le regard qu'il me lana
Resta dans l'herbe


 Oono Rinka  (1904-1984)  

Cerisier sauvage
Au bout d'une branche
Un village


 Fujita Shshi  (1926-)  

Sans amour
Je nage 
En haute mer

Plus leste qu'un machaon 
Une lycenne passe
A Yoshino 
 (Yoshino se situe en province, mais autrefois c'tait une des capitales du Japon)





 * * * * * * * *
 * * * * * * * *

 Sasaki Toshimitsu  (1943-)  

Avec l'air du printemps
Je gonfle 
Le pneu de mon vlo

Sur la montagne enneige
Quand le feu brle
Monte un parfum de neige

Dans la tnbre profonde
De l'universit
Gmit un hibou

Hiroshima en automne
Soudain un crpuscule
Couleur sanguine

Quittant mes lunettes de soleil
Je contemple
Montagnes et rivires

Mme aux jours pluvieux
Le prelin avance
Dans la pluie 

A l'clair en pleine nuit
La Tour Eiffel rpond
En trpidant

Tulipes ! 
Terre autour de vos bulbes
Il fait clair aussi ?

Luminescentes lucioles ! 
O ! lueurs des trains 
Du temps jadis

Fin des vacances !
Mon coeur paresseux
Reste pourtant ptillant

Sorti
Sous les vapeurs du soleil
Me voil fermement rsolu

Carnaval !
Tes seins dansent
Et dansent toujours 

Soir d'automne !
Embrass
Par la fragrance de l'olivier odorant

Vent d'automne !
Au fond de mon coeur
Un poisson sans yeux

L'iceberg
Obstinment fix
Au centre de ma tte


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Je remercie M. Jean-Claude Jugon, collgue franais,
pour sa collaboration la traduction de certains hakus.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

[ Homepage en franais (anglais)] [to Homepage in French (English)]

[to Homepage in Japanese]



Renouvel le 18 aot 1997
(Depuis le 15 fvrier 1997 )